Fading Suns - Oye

La découverte de Bastille
Session #1

Durant un permission à terre sur Madoc, Kai-Lyn s’est fait approché par Leif pour lui parvenir le message que Justin Gailbreath demandait à la rencontrer au café de l’Agora sur Byzantium Secundus. Kai-Lyn a immédiatement entrepris les démarches pour aquérir une cargainson à destination pour la capitale impériale ainsi que deux pélérins pour soutirer pour rendre le voyage plus rentable. Justin Gailbreath n’est pas quelqu’un à qui faire attendre.

Après franchir la Traverse dans le système de Byzantium Secundus, l’Horatio a fait face à face à deux vaisseaux de l’inquisition qui laissa présager les événements futurs. Sur le chemin se dirigeant au café, un crieur public a bousculé le groupe dans sa fuite de deux inquisiteurs. Néanmoins, le jeune homme a laissé des brochures qui annonçaient la découverte d’un monde perdu dénommé Bastille que l’insouciant Lans a débuté de lire dans la présence de l’un des inquisiteurs; l’autre continuait la poursuite d’après l’exclamation de Kai-Lyn qui reprochait le crieur de pas s’être excuser. Opala a préféré se débarrassé de sa brochure et celle de Kai-Lyn pour éviter des ennuis. Après que Kai-Lyn a defusé la situation avec l’inquisiteur, le groupe a décidé de poursuivre sur leurs chemins: Lans et Kai-Lyn au café de l’Agora pendant qu’Opala et Helbor magasine. À la rencontre avec Justin, Kai-Lyn a reçu la clé de Traverse pour Bastille dans l’intérêt de la guilde qu’elle investigue l’arrivée d’une délégation Li Halan sur cette planète sans la connaissance des Auriges. Justin croit que la famille a emprunté une route obscure pour s’y rendre ce qui pourrait menacer le pouvoir impérial. Consciente aux possibilités de commerce et potentiel avancement au sein des auriges offertes avec l’obtention de la clé, la capitaine de l’Horatio a immédiatement accepté.

Le groupe s’est réuni pour discuter des plans de voyages pour cette nouvelle planète. Dans cette veine, Opala a découvert que des nombreux nobles de la capital impériale sont sous l’impression que les fiefs disponibles sur la planète sont de mauvaises qualités. Les investigations d’Helbor rapportent que les Recruteurs doublent leurs efforts pour fournir du main d’oeuvre pour la planète. Finalement, Kai-Lyn a opté de prendre des passagers à travers des fouinards dans l’absence d’indices des besoins de la planète en matériel. Lans découvre rapidement que l’un des passagers dénomméMatt, est un mutant avec des branchis et des paupières qui lui permettent de voir sous l’eau. Pour cacher sa déformité parmi les passagers, l’équipage obtient des lunettes d’aveugles. À la Traverse, l’Horatio doit passer l’inspection de l’inquisition. Pendant que Lans se cachait dans les toilettes, Kai-Lyn a eu l’idée de caché leur passager mutant dans un scaphandre d’astronaute à l’extérieur du vaisseau ce qui a réussi à déjouer les inspecteurs.

Après un délai aux champs d’astéroïdes du système pour que l’ouverture sécuritaire s’offre au convoit dont l’Horatio fait parti, le vaisseau a fait quai à la porte 8C sur la station Ourabanos qui orbite autour de leur destination. Après prendre le poulx de la situation chaotique de la gestion, ou manque de, des fouinards, Kai-Lyn opte d’attérir le vaisseau sur la planète plutôt que de payer pour la navette ainsi permettant à ses voyageurs de sauver leur argent. Malgré ses compétences, Helbor et Opala ne font pas confiance à la capitaine et paient le passage à partir de la station.

Le port interplanétaire sur la planète se retrouve en banlieu d’une grande ville situé dans un bol. Après l’attérissage, l’équipage ainsi que les passagers prennent la navette dans un autobus d’école pour se rendre au terminus en ville. Avec les profits du voyage, Kai-Lyn paie une soirée à l’hôtel Bastille pour l’équipage et le groupe se prépare pour le souper.

View
Le journal d'aventures de l'Horatio
Sommaire de la campagne

L’équipage républicain de l’Horatio voyage le réseau des Traverses depuis plus d’un an. L’équipage consiste de son capitaine Kai-Lyn Cassidy, les ex-soldats Lans Dice et Helbor Kal, et la dame Opala Décados.

View
La formation de l'équipage de l'Horatio
Prélude à la campagne

Kai-Lyn Cassidy et Lans Dice furent recruter par le capitaine Content Not Found: capitaine-paul-zarek à la cause du Troisième Ère. Après sa disparition, des membres du cellules ont approché le duo avec l’offre de l’Horatio pour poursuivre l’oeuvre du capitaine sous la guise d’une association de marchands dédiés à la liberté du commerce.

Le duo est profondément convaincu que le sort de tous les citoyens de l’empire serait améliorés s’ils avaient accès aux meilleurs biens et services que chaque planète peut offrir. D’ailleurs, c’est sûrement ce que l’empereur Alexius avait en tête quand il parle d’un renouveau pour la civilisation humaine. Dans cette optique, il est tout à fait légitime (et même requis!) de contourner certains demandes administratifs comme des tarifs de maison nobles ou des blocus de l’inquisition … Aussi, il est totalement inconcevable que la population ne puisse pas bénéficier de la technologie simplement parce qu’elle est difficile d’accès ou dans les mains de personnes trop avaricieuses pour le partager avec la population.

Au cours de la prochaine année, ils ont visité plusieurs planètes de l’Empire comme marchands et ont participer à des actions pour l’avancement du républicanisme lorsques les oppertunités s’offraient. Lans a ensuite recruté Helbor Kal, un camarade de guerre qui recherchait du travail après la fin des hostilités. Durant un arrêt sur la planète Criticorum, ils ont pris quelques passagers, dont la noble dame Opala Décados, destinés pour la planète Hawkwood de Gwynneth.

À l’arrivée au port spatiale, l’un des chevaliers Hawkwood insistait d’abuser son autorité à fin de requisitionner l’Horatio pour chasser des barbares Vuldroks. C’est avec l’intervention de la noble Decados que le chevalier a finalement tourné ses attentions ailleurs. Reconnaissant pour son aide, Kai-Lyn a accepté de continuer d’escorter la noble à sa prochaine destination mais seulement après que le duo complète leurs affaires sur la planète: la contrabande d’armes destinée aux païens pour la défense contre les raideurs barbares. Le contact, un intermédiaire indépendant des fouinards, n’avait pas l’intention d’honorer son côté du contrat et planifait les trahir.

Trois jours plus tard, les deux républicains ont quitté le vaisseau pour aller à leur rendez-vous. Au rencontre, Opala s’est revélé à nouveau en dévoilant l’un des sbires du fouinard avant qu’il tende l’embuscade. Averti de la situation, Lans, Helbor et Kai-Lyn, ont gagné le dessus et fait fuire les hommes de mains. Kai-Lyn a renégocié les termes à son avantage et s’est assurée que la marchandise parvienne à la destination finale.

Méfiante de la 2e intervention de ses passagers dans leurs affaires, Kai-Lyn a demandé Opala pourquoi ils les ont suivi. Elle a répondu qu’elle avait réussi à les suivre en se confondant dans la foule car Kai-Lyn était trop petite pour voir au-dessus des têtes des gens et Lans avait la vue obstruée en transportant la caisse [d’armes]. Opala voulait s’assurer que le duo retourne pour poursuivre le voyage. L’explication a suffit pour le moment.

Durant la prochaine étape du voyage dans l’espace, Opala a entamé des discussions avec les deux membres de l’équipage pour passer le temps ennuyeux. Intrigué par eux, elle offra son aide dans le futur. Kai-Lyn a poliment refusé de crainte d’être dévoilé comme terroriste républicaine. À leur prochaine destination, un membre de la Troisième Ère a contacté l’Horatio pour participer à une opération locale. Le groupe désirait obtenir des documents d’un noble mineure. Durant l’échange d’intelligence des mesures de sécurité connues du manoire, ils ont conclu que les défenses extérieurs était particulièrement féroces comparés à l’intérieur. Les tensions entre les nobles locaux ont mené à un recrutement de soldats plus élevé qu’à la normale et ses forces patrouillaient le fief et le domaine seigneuriale comme élément dissuassif. Lans a convaincu Kai-Lyn de demander de l’aide à Opala sous le prétexte de vouloir ouvrir des négotiations marchandes.

À travers d’Opala, le groupe a récu audience auprès du noble chez lui. Pendant le souper, Kai-Lyn a pu distraire l’hôte assez longtemps avec l’aide d’Opala pour que Lans pénétre dans les bureaux après s’être excusé pour aller à la salle de bain. Dès le retour au vaisseau, Opala commençait avoir des soupçons sur le déroulement de la soirée. Au cours de leurs discussions dans l’espace, elle a découvert qu’elle partageait certaines valeurs avec l’équipage qu’elle a dévéloppé durant son séjour sur Criticorum chez la famille al-Malik. Utilisant ses pouvoirs psychiques pendant une conversation avec Lans elle confirme son hypothèse.

Après le départ du vaisseau, elle a confronté les deux avec leurs affiliations républicaines. Une accusation que les deux ont nié jusqu’à temps qu’Opala admette qu’elle l’a déchiffré en lisant leurs pensées. Pris par un mélange de colère, crainte et le sentiment de s’être fait violer, Kai-Lyn était prête de jeter la Decados dans l’espace par le sas avant qu’elle s’explique:

“Je voulais pas que vous vous sentiez menacés, mais je voulais surtout vous faire mention qu’il est difficile de me cacher des choses et que en fait, je voulais faire partie de vos manigances. Vous êtes une cellule d’activiste républicain et moi je suis une sympathisante qui vous appuit.”

Convaincu par son excuse et sa réputation charitable, Lans était prêt à l’écouter pour confirmer sa sincérité. Après une longue discussion, l’équipage s’est élargi à quatre sous les conditions suivantes:

1) Opala promet ne pas utiliser ses pouvoirs sur le restant de l’équipage sans leur permission et si possible, montrer comment se défendre contre des intrusions d’autres
psychiques.

2) Depuis Opala et Helbor Kal sont pour joindre l’équipage, ils doivent contribuer à l’entretien du vaisseau sous la supervision de Kai-Lyn.

3) Le groupe se conforme aux règles du vaisseau. Les grandes lignes sont:
-Prohibition contre la mutinerie, insolence
-Prohibition contre le vole, le viole ou le meutre des passagers ou autres membres de l’équipage.
-Prohibition contre la paresse envers ses obligations sur le vaisseau.
-Ne pas emmener de la contrabande/objets interdits par la loi, des gens ou autres matières organiques à bord sans la permission des deux autres.

Les punitions ne sont pas corporelles à l’exception de la mutinerie, trahison, meurtre et le viole.

4) La promesse/serment de ne pas trahir l’affiliation républicaine des autres membres de la cause.

5) La division de profits ci-dessous. Les profits sont tous fonds ou butin qui restent après les dépenses pour l’entretien du vaisseau, les vivres, un supplément de 5% pour des améliorations éventuelles du vaisseau, la cotisation pour l’affiliation marchande dont nous faisons parti, l’acquisition de cargo pour le marchandisage et la cotisation pour la guilde des auriges pour le droit d’utiliser des clés de sauts, et tout autres dépenses reliés au vaisseau et son entretien.

La vente du vaisseau n’est pas compris dans les revenues et donc pas sujet à partage de profits mais pour l’acquisition d’un vaisseau de remplacement.

Si jamais les circonstances changent, ces conditions seront revisés.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.