Fading Suns - Oye

La Grâce du Pancréateur
Sessions 3-4

Peu après leur victoire sur le Sang d’Ukar, Opala reçoit une invitation de l’abbé Nathaniel pour elle et son entourage d’assister à la messe qui prenait place à la cathédrale de la ville toujours en construction.

À leur arrivée, ils rencontrent leur hôte, un prêtre de l’ Orthodoxie qui offre sa reconnaissance pour les actions d’Opala (et de l’équipage) dans les événements impliquant le Sang d’Ukar. Un cage contenant le corps du lieutenant Ukar mort est visible pour tous et sert de cible pour le sermon de Nathaniel contre les dangers que l’humanité fait face.

Après le discours, l’entourage a la chance de discuter avec les autres notables de la ville: assis devant eux était la délégation Li Halan mené par le baronet Ichiro, le comte Antonius Li Halan et dame Content Not Found: mi-fa-li-halan. Eux aussi expriment leur reconnaissance dans les récents actions du groupe. De l’autre côté, Kai-Lyn prend l’oppertunité d’approcher l’archiduc et réussi à obtenir un futur audience avec son avocat bailli pour négotier un contrat pour l’échange dun entrepôt contre d’une moissonneuse-batteuse. Le plan de Kai-Lyn est d’ensuite obtenir un prêt à l’aide du contrat pour acheter l’équipement en question.

Pendant qu’Opala faisait la causette avec les Li Halans, Helbor fut approché par le chef des Recruteurs pour un contrat avec l’abbé Nahaniel. Celui-ci attend l’arrivé de la Grâce du Pancréateur, un vaisseau spatiale qui transportait des matières de construction destinées pour la cathédrale. Le vaisseau est présentement en retard et un autre vaisseau qui a franchi le “jumpgate” après celui-ci est arrivé la journée même sur la planète. Après avoir discuté avec le pilote du Bénédiction du Prophète, Kai-Lyn a confirmé que les deux vaisseaux ont fait le saut au système à un moment différent et qu’ils n’ont jamais recontacter la Grâce du Pancréateur. Avec peu d’informations sur la planète, l’équipage s’est lancé dans l’espace pour retracer la trajectoire du vaisseau perdu.

Trouvant rien à partir du portail, l’Horatio fait orbite de la planète de glace pour vérifier si l’équipage a possiblement arrêter là après une investigation rapide des lunes de la géante gazeuse s’est avéré en vain. Les instruments du vaisseau ont découvert une source d’énergie sur la planète et sur ce, l’Horatio s’est posé sur la planète pour explorer. Ils ont retrouvé ce qui semblait être un tour radio endommagé. Curieux, Kai-Lyn et Lans ont trouvé un tunnel menant plus profondément dans la glace. À l’intérieur, ils se sont fait attaqué par des créatures resemblant à des rats géants. Pendant le combat, Lans a succombé à la paralysie suite à une morsure. Kai-Lyn a réussi à abattre les derniers rats et le traîner à la surface. Avec un peu plus d’inspection, le groupe a découvert que le tunnel est creusé par une créature serpentine. La créature ayant muer sa peau. De plus, le bat du tunnel menait à ce qui semble être un complexe encore fonctionnel à la base de la tour radio. N’ayant pas d’équipement de creusage ni d’explosifs, l’équipage ont décidé de poursuivre la recherche qui était plus urgent.

Après quelques jours de recherches infructueuses, l’Horatio fait port au station spatiale de Bastille pour voir s’il y avait des nouvelles sur le vaisseau perdu. Les Fouinards professaient savoir rien à ce sujet. Sur le bord de déclarer le vaisseau perdu, Opala et Helbor ont questionné les gens de la station pour le marché noir; particulièrement des narcotiques. Éventuellement, ils ont été reféré à l’un des chefs fouinards qui leurs a montré la lanterne magique dont l’abbé Nathaniel avait commandé. Son prix demandé de 2000 “firebirds” étant trop cher pour eux (sans attentat de négociation par contre). Clairement, les fouinards avaient récupéré la lanterne de la Grâce du Pancréateur. Avec un seul vaisseau fouinard à la station, un petit vaisseau fait pour deux avec peu de place de cargaison, l’équipage a décidé de le suivre dès qu’il quittait.

Ils n’ont pas eu long à suivre; deux heures de la station, l’épave de la Grâce du Pancréateur ainsi qu’un autre vaisseau fut retrouvé. Le vaisseau fouinard était piloter par l’associé Raonic. Il refusait de négocier, citant qu’il avait les droits de récupérer les épaves par monopoles de sa guilde. À cour de patience, Kai-Lyn donna l’ordre d’un coup de semonce. Pris de panique, Raonic a revélé que c’était la faute des “Zabricci”. Raonic ne voulant pas risquer sa vie, a rapidement fait demi tour pour la station pour avoir l’appui de sa guilde pour protéger son butin. Ayant quelques heures avant le retour des fouinards, l’équipage a prit avantage de la situation est ont commencé à ramasser ce qu’ils pouvaient de la cargaison. C’est durant cette envergure que Lans a constaté que les deux vaisseaux étaient probablement détruit par une explosion simultané à courte distance; une mine.L’investigation qui en a suivi a découvert ce qui semblait être une base à l’intérieur de la chaîne d’astéroides.

S’approchant de la base creusé à même un des plus gros astéroides, Kai-Lyn a du éviter un véritable champs de mines. À l’intéreur, le groupe est tombé sur deux personnes en train de tenter de modifier une capsule de sauvetage à fin de quitter l’astéroide. Craignant que ceux-ci étaient possiblement des pirates, Lans et Helbor sont allé en scaphandre et ont ingénieusement réussi à les accroché à des grapins tirer mécaniquement vers le vaisseau. Opala, Helbor et Kai-Lyn ont ensuite interrogé Jim et Marty, deux des pirates et fouinards pour comprendre la situation. Ces derniers n’ont pas avoué leurs crimes de piraterie, mais pendant la remorque de la Grâce du Pancréateur, ils ont été atteint par une mine. L’équipage pirate a réussi à se poser sur la base avec une douzaine de prisoniers. Le moral à l’intérieur était bas avec peu de nourriture malgré les efforts de rationnement et aucun moyen de quitter ni de contacter la station. Ils tentaient de modifier la capsule, capable de tenir une quarantaine de personnes, pour se rendre à la station.

Armée avec cette information, Kai-Lyn a communiqué avec la base à travers des communications. Le chef pirate, Zabricci, était un criminel endurci. Il refusait le compromis et a immédiatement menacé de tuer un des prisoniers d’ici une heure et à chaque heure qui en suit. Helbor et Lans ont ensuite confronter les Jim et Marty pour un plan de la base, avec Opala qui lisait leurs pensées pour éviter des supercheries, et ont devisé un plan d’attaques. Pendant ce temps, Kai-Lyn distrayait le chef avec des fausses négociations. L’attentat de prendre les gardes par surprises fut un échec par contre et un combat à l’intérieur de la base fut chaudement combattu. Malgré une infériorité numérique et un rebond fâcheux de grenade au plasma, Helbor, Opala et Lans ont réussi à capturé et blessé cinq des six pirates. L’autre étant victime de Nancy, la hache de Lans.

Le chef pirate demeurait seul dans la cabine de commande avec l’ingénieur de la Grâce du Pancréateur et un autre employé des Auriges. Il a finalement a accepté de négocier en bonne foie. En échange de toute la cargaison restant, les deux prisoniers auriges qui lui restaient, et la lanterne magique déjà récupéré, Kai-Lyn a accepté de remorquer les pirates à la station et de retourner Jim et Marty. L’échange finale complété, l’Horatio s’est posé sur Bastille. Désormait, le groupe doit garder le regard attentif car les fouinards ne sont pas reconnus pour le pardon. L’abbé Nathaniel et les auriges secourus ont grandement apprécié les actions de l’équipage. Aux dires de l’abbé, le baronet Ichiro Li Halan a organisé une soirée dans l’ambassade Li Halan pour honorer les héros du jour. L’équipage s’est habillé de leur mieux mais Lans paraissé assez moche malgré son refus de porté des vêtements dans le style Décados préparé pour lui par Opala, avec l’encouragement de Kai-Lyn.

La soirée avait des résultats plutôt mixte pour le groupe. Helbor a reçu la majorité du crédit depuis qu’il était la personne contacte avec l’abbé Nathaniel. Opala ne manquait pas de partenaires de danse. Le chevalier Esteban Riviera ne cachait pas son intérêt en marriage. Kai-Lyn a dansé avec une lesbienne de la garde de l’archiduc et a réussi à le matcher avec Opala pour une soirée intime dans la caserne de garde. Lans fut engagé par le chef ingénieur comme expert en démolition. Un prix additionel de 50 firebirds payer à Kai-Lyn comme son employeur. La tâche impliquait armée des explosifs sur les engins de terraformation. De plus, Lans a informé les ingénieurs de la station sur la planète de glace avec la demande qu’il fasse parti d’une expédition sur la planète, oubliant que Kai-Lyn planifié un. Plus tard, Lans a dansé avec la dame Mifa Li Halan qui lui a soutiré encore plus d’informations. L’arrivée des représentants Hawkwood fut bref. Après que XXXX Windsor a remercié Helbor, il a aussitôt quitté.

Suite à cette soirée, Opala a découvert que Catherine Alfonso de Sutek était hospitaliser après avoir perdu un duel. Le duel .était le résultat de sa critique de l’archiduc pour ne pas envoyé une expédition de recherche pour ses compagnons chevaliers qui n’étaient toujours pas de retour.. Les ingénieurs ont rapidement capitalisé et ont fait livré l’équipement médical sur la planète de Byzantium Secundus dans un temps presque record.

View
Le Sang d'Ukar
Sessions #2 et 3

Résumé fait par le joueur d’Opala Décados:

Nous fûmes invités à la cour de l’archiduc de Bastille. Nous nous sommes rendus compte qu’il s’agissait d’un commandant d’une frégate spatiale qui lors d’escarmouche avec un vaisseau Kurgan, acquit des coordonnées d’une planète inconnue de l’Empire; information révélée alors qu’il était saoul. Il marchanda avec les auriges afin d’avoir l’exclusivités d’accès à cette planète perdue. Il dut sans doute prendre de très grand prêts financiers auprès des Baillis et l’église afin de compléter son pacte les auriges mais aussi afin de s’acheter un titre de noblesse et d’un point de vue la possession de Bastille.

Il n’est pas de souche noble, traitant avec familiarités tous invités à sa cour, beaucoup trop pour une personne de son rang. Afin de payer ses fortes dettes aux Baillis, il est très aggressif dans ses efforts de vendre des titres de noblesses (assujettis à des terres), des droits miniers, etc… et cela à prix prohibitifs (selon Opala).

Le meutre d’une femme près de notre hôtel nous a interpellé, surtout Dice et un peu Cassidy. Les informateurs de Dice (des squatteurs qu’ils paient en nourriture venant du buffet de l’hôtel), Dice découvrit que plusieurs meurtres très similaires avaient commencés à apparaître dans les quartiers, surtout pauvres. Une discussion avec Kai-Lyn et Opala, amena Kai-Lyn à déviner l’identité du meurtrier en série, les meurtres ayant débuttés quelques-temps après notre arrivée; le passager qui avait en sa possession plus d’une quinzaine de couteaux (toutes les victimes ayant été poignardées, à cela avec plusieurs lames différentes). L’enquête du groupe, surtout de Dice, amena l’information que notre passager meurtrier avait été récemment accepté dans un gang très violent, le Sang d’Ukar.

Dice et Kai-Lyn ayant décidé, une fois ayant alertés les authorités, très peu enclines à faire leur devoir de façon efficace, d’accompagner les policiers Hazat au repaire du Sang d’Ukar afin d’appréhender le meurtrier. Opala, suspectant que peut être ce groupe pouvait être constitué de Ur-Ukar, décida de les accompagner. Leur planque, les sous-sols d’une ruine d’un amalgame de bâtisse tentait à confirmer les craintes d’Opala. Le groupe décida néanmoins de pénétrer dans les sous-sol, mais rebroussa chemin lors de la découverte d’un premier piège relativement dangereux, en bloquant cet accès lors de leur sortie.

Le lendemain, l’un des policier avait été crucifié devant notre hôtel, l’autre carbonisé dans son poste de garde incendié. Nous avertîmes le contigents de gardes Hazat en alerte devant le poste, menèrent ces troupes jusqu’au repaire des Bloods. Cependant, le noble Hazat nous donna maladroitement le choix d’aller nous-même régler le cas afin de venger l’honneur bafoué d’Opala, mentionnant la vendetta Decados. (Opala pense qu’il doit s’agir d’un militaire récemment anobli par l’archiduc, et donc peu connaissances des traditions des autres maisons).

Lors de la session suivante, le groupe prit la décision de poursuivre la vendetta pour se protéger de représailles, cacher leur responsabilité d’avoir amener un tueur en série sur la planète et aussi le sentiment d’avoir à arrêter une telle personne. Rapidement le groupe a découvert que le repaire était anciennement un stationnement souterrain aménagé en labyrinthe par les occupants. Ceux-ci, principalement des humains, suivaient deux Ur-Ukar. Le groupe a réussi à naviguer les souterrains et tué presque toute la résistance malgré les déboires de Lans au fusil d’assault. Il a plutôt compensé avec sa hache, dénommé Nancy, et des explosifs fournis par les Hazat qu’il a utilisé pour tuer la majorité du gang incluant quelques femmes et enfants.

Le groupe a ensuite perçu parmi les ruines de l’explosion un tunnel menant à un tunnel de métro où le chef Ukar ainsi que 5 autres humains étaient en train de ramasser des caisses d’armes et de poisons provenant outre-planète. Un combat féroce a suivi mais éventuellement l’Ukar fut capturé. Après sa libération, leur prisonier, dénommé Jardeh, a juré de ne pas s’attaquer aux membres de l’équipage et de répondre à leurs questions. Il révèla que les Ukars résident sur la planète avant l’arrivée du Hazat. Que les batteries d’artillerie Hazat tirent probablement sur des morts-vivants (“Husks”). Par contre, il n’a pas détaillé l’identité de leurs fournisseurs d’armes. De plus, le groupe a soutiré qu’il y a d’autres villes sur la planète et que le système de métro couvre un territoire très vaste. Jardeh ignore l’existence de ressources importantes à exploiter sur la planète.

Avant de quitté, Helbor, à la suggestion de Kai-Lyn, a récupéré les poisons pour potentiellement créé des antidotes pour le groupe et possiblement retracer la provenance ainsi que le corps du lieutenant de Jardeh. Celui-ci fut rendu au capitaine Mercario Alvarez avant que les Hazat démolisse le stationnement.

View
La découverte de Bastille
Session #1

Durant un permission à terre sur Madoc, Kai-Lyn s’est fait approché par Leif pour lui parvenir le message que Justin Gailbreath demandait à la rencontrer au café de l’Agora sur Byzantium Secundus. Kai-Lyn a immédiatement entrepris les démarches pour aquérir une cargainson à destination pour la capitale impériale ainsi que deux pélérins pour soutirer pour rendre le voyage plus rentable. Justin Gailbreath n’est pas quelqu’un à qui faire attendre.

Après franchir la Traverse dans le système de Byzantium Secundus, l’Horatio a fait face à face à deux vaisseaux de l’inquisition qui laissa présager les événements futurs. Sur le chemin se dirigeant au café, un crieur public a bousculé le groupe dans sa fuite de deux inquisiteurs. Néanmoins, le jeune homme a laissé des brochures qui annonçaient la découverte d’un monde perdu dénommé Bastille que l’insouciant Lans a débuté de lire dans la présence de l’un des inquisiteurs; l’autre continuait la poursuite d’après l’exclamation de Kai-Lyn qui reprochait le crieur de pas s’être excuser. Opala a préféré se débarrassé de sa brochure et celle de Kai-Lyn pour éviter des ennuis. Après que Kai-Lyn a defusé la situation avec l’inquisiteur, le groupe a décidé de poursuivre sur leurs chemins: Lans et Kai-Lyn au café de l’Agora pendant qu’Opala et Helbor magasine. À la rencontre avec Justin, Kai-Lyn a reçu la clé de Traverse pour Bastille dans l’intérêt de la guilde qu’elle investigue l’arrivée d’une délégation Li Halan sur cette planète sans la connaissance des Auriges. Justin croit que la famille a emprunté une route obscure pour s’y rendre ce qui pourrait menacer le pouvoir impérial. Consciente aux possibilités de commerce et potentiel avancement au sein des auriges offertes avec l’obtention de la clé, la capitaine de l’Horatio a immédiatement accepté.

Le groupe s’est réuni pour discuter des plans de voyages pour cette nouvelle planète. Dans cette veine, Opala a découvert que des nombreux nobles de la capital impériale sont sous l’impression que les fiefs disponibles sur la planète sont de mauvaises qualités. Les investigations d’Helbor rapportent que les Recruteurs doublent leurs efforts pour fournir du main d’oeuvre pour la planète. Finalement, Kai-Lyn a opté de prendre des passagers à travers des fouinards dans l’absence d’indices des besoins de la planète en matériel. Lans découvre rapidement que l’un des passagers dénomméMatt, est un mutant avec des branchis et des paupières qui lui permettent de voir sous l’eau. Pour cacher sa déformité parmi les passagers, l’équipage obtient des lunettes d’aveugles. À la Traverse, l’Horatio doit passer l’inspection de l’inquisition. Pendant que Lans se cachait dans les toilettes, Kai-Lyn a eu l’idée de caché leur passager mutant dans un scaphandre d’astronaute à l’extérieur du vaisseau ce qui a réussi à déjouer les inspecteurs.

Après un délai aux champs d’astéroïdes du système pour que l’ouverture sécuritaire s’offre au convoit dont l’Horatio fait parti, le vaisseau a fait quai à la porte 8C sur la station Ourabanos qui orbite autour de leur destination. Après prendre le poulx de la situation chaotique de la gestion, ou manque de, des fouinards, Kai-Lyn opte d’attérir le vaisseau sur la planète plutôt que de payer pour la navette ainsi permettant à ses voyageurs de sauver leur argent. Malgré ses compétences, Helbor et Opala ne font pas confiance à la capitaine et paient le passage à partir de la station.

Le port interplanétaire sur la planète se retrouve en banlieu d’une grande ville situé dans un bol. Après l’attérissage, l’équipage ainsi que les passagers prennent la navette dans un autobus d’école pour se rendre au terminus en ville. Avec les profits du voyage, Kai-Lyn paie une soirée à l’hôtel Bastille pour l’équipage et le groupe se prépare pour le souper.

View
Le journal d'aventures de l'Horatio
Sommaire de la campagne

L’équipage républicain de l’Horatio voyage le réseau des Traverses depuis plus d’un an. L’équipage consiste de son capitaine Kai-Lyn Cassidy, les ex-soldats Lans Dice et Helbor Kal, et la dame Opala Décados.

View
La formation de l'équipage de l'Horatio
Prélude à la campagne

Kai-Lyn Cassidy et Lans Dice furent recruter par le capitaine Content Not Found: capitaine-paul-zarek à la cause du Troisième Ère. Après sa disparition, des membres du cellules ont approché le duo avec l’offre de l’Horatio pour poursuivre l’oeuvre du capitaine sous la guise d’une association de marchands dédiés à la liberté du commerce.

Le duo est profondément convaincu que le sort de tous les citoyens de l’empire serait améliorés s’ils avaient accès aux meilleurs biens et services que chaque planète peut offrir. D’ailleurs, c’est sûrement ce que l’empereur Alexius avait en tête quand il parle d’un renouveau pour la civilisation humaine. Dans cette optique, il est tout à fait légitime (et même requis!) de contourner certains demandes administratifs comme des tarifs de maison nobles ou des blocus de l’inquisition … Aussi, il est totalement inconcevable que la population ne puisse pas bénéficier de la technologie simplement parce qu’elle est difficile d’accès ou dans les mains de personnes trop avaricieuses pour le partager avec la population.

Au cours de la prochaine année, ils ont visité plusieurs planètes de l’Empire comme marchands et ont participer à des actions pour l’avancement du républicanisme lorsques les oppertunités s’offraient. Lans a ensuite recruté Helbor Kal, un camarade de guerre qui recherchait du travail après la fin des hostilités. Durant un arrêt sur la planète Criticorum, ils ont pris quelques passagers, dont la noble dame Opala Décados, destinés pour la planète Hawkwood de Gwynneth.

À l’arrivée au port spatiale, l’un des chevaliers Hawkwood insistait d’abuser son autorité à fin de requisitionner l’Horatio pour chasser des barbares Vuldroks. C’est avec l’intervention de la noble Decados que le chevalier a finalement tourné ses attentions ailleurs. Reconnaissant pour son aide, Kai-Lyn a accepté de continuer d’escorter la noble à sa prochaine destination mais seulement après que le duo complète leurs affaires sur la planète: la contrabande d’armes destinée aux païens pour la défense contre les raideurs barbares. Le contact, un intermédiaire indépendant des fouinards, n’avait pas l’intention d’honorer son côté du contrat et planifait les trahir.

Trois jours plus tard, les deux républicains ont quitté le vaisseau pour aller à leur rendez-vous. Au rencontre, Opala s’est revélé à nouveau en dévoilant l’un des sbires du fouinard avant qu’il tende l’embuscade. Averti de la situation, Lans, Helbor et Kai-Lyn, ont gagné le dessus et fait fuire les hommes de mains. Kai-Lyn a renégocié les termes à son avantage et s’est assurée que la marchandise parvienne à la destination finale.

Méfiante de la 2e intervention de ses passagers dans leurs affaires, Kai-Lyn a demandé Opala pourquoi ils les ont suivi. Elle a répondu qu’elle avait réussi à les suivre en se confondant dans la foule car Kai-Lyn était trop petite pour voir au-dessus des têtes des gens et Lans avait la vue obstruée en transportant la caisse [d’armes]. Opala voulait s’assurer que le duo retourne pour poursuivre le voyage. L’explication a suffit pour le moment.

Durant la prochaine étape du voyage dans l’espace, Opala a entamé des discussions avec les deux membres de l’équipage pour passer le temps ennuyeux. Intrigué par eux, elle offra son aide dans le futur. Kai-Lyn a poliment refusé de crainte d’être dévoilé comme terroriste républicaine. À leur prochaine destination, un membre de la Troisième Ère a contacté l’Horatio pour participer à une opération locale. Le groupe désirait obtenir des documents d’un noble mineure. Durant l’échange d’intelligence des mesures de sécurité connues du manoire, ils ont conclu que les défenses extérieurs était particulièrement féroces comparés à l’intérieur. Les tensions entre les nobles locaux ont mené à un recrutement de soldats plus élevé qu’à la normale et ses forces patrouillaient le fief et le domaine seigneuriale comme élément dissuassif. Lans a convaincu Kai-Lyn de demander de l’aide à Opala sous le prétexte de vouloir ouvrir des négotiations marchandes.

À travers d’Opala, le groupe a récu audience auprès du noble chez lui. Pendant le souper, Kai-Lyn a pu distraire l’hôte assez longtemps avec l’aide d’Opala pour que Lans pénétre dans les bureaux après s’être excusé pour aller à la salle de bain. Dès le retour au vaisseau, Opala commençait avoir des soupçons sur le déroulement de la soirée. Au cours de leurs discussions dans l’espace, elle a découvert qu’elle partageait certaines valeurs avec l’équipage qu’elle a dévéloppé durant son séjour sur Criticorum chez la famille al-Malik. Utilisant ses pouvoirs psychiques pendant une conversation avec Lans elle confirme son hypothèse.

Après le départ du vaisseau, elle a confronté les deux avec leurs affiliations républicaines. Une accusation que les deux ont nié jusqu’à temps qu’Opala admette qu’elle l’a déchiffré en lisant leurs pensées. Pris par un mélange de colère, crainte et le sentiment de s’être fait violer, Kai-Lyn était prête de jeter la Decados dans l’espace par le sas avant qu’elle s’explique:

“Je voulais pas que vous vous sentiez menacés, mais je voulais surtout vous faire mention qu’il est difficile de me cacher des choses et que en fait, je voulais faire partie de vos manigances. Vous êtes une cellule d’activiste républicain et moi je suis une sympathisante qui vous appuit.”

Convaincu par son excuse et sa réputation charitable, Lans était prêt à l’écouter pour confirmer sa sincérité. Après une longue discussion, l’équipage s’est élargi à quatre sous les conditions suivantes:

1) Opala promet ne pas utiliser ses pouvoirs sur le restant de l’équipage sans leur permission et si possible, montrer comment se défendre contre des intrusions d’autres
psychiques.

2) Depuis Opala et Helbor Kal sont pour joindre l’équipage, ils doivent contribuer à l’entretien du vaisseau sous la supervision de Kai-Lyn.

3) Le groupe se conforme aux règles du vaisseau. Les grandes lignes sont:
-Prohibition contre la mutinerie, insolence
-Prohibition contre le vole, le viole ou le meutre des passagers ou autres membres de l’équipage.
-Prohibition contre la paresse envers ses obligations sur le vaisseau.
-Ne pas emmener de la contrabande/objets interdits par la loi, des gens ou autres matières organiques à bord sans la permission des deux autres.

Les punitions ne sont pas corporelles à l’exception de la mutinerie, trahison, meurtre et le viole.

4) La promesse/serment de ne pas trahir l’affiliation républicaine des autres membres de la cause.

5) La division de profits ci-dessous. Les profits sont tous fonds ou butin qui restent après les dépenses pour l’entretien du vaisseau, les vivres, un supplément de 5% pour des améliorations éventuelles du vaisseau, la cotisation pour l’affiliation marchande dont nous faisons parti, l’acquisition de cargo pour le marchandisage et la cotisation pour la guilde des auriges pour le droit d’utiliser des clés de sauts, et tout autres dépenses reliés au vaisseau et son entretien.

La vente du vaisseau n’est pas compris dans les revenues et donc pas sujet à partage de profits mais pour l’acquisition d’un vaisseau de remplacement.

Si jamais les circonstances changent, ces conditions seront revisés.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.